Réparations auto : faut-il se tourner vers le mini crédit ?

réparation auto mini créditFaut-il se tourner vers le mini crédit pour financer des réparations sur son véhicule ? Attention, cette solution qui permet d’emprunter de petites sommes et de les rembourser en moins de 90 jours a été épinglée par l’ACPR, l’Autorité de tutelle des banques.

► Découvrir le comparateur de crédit auto

Le mini crédit : des taux exorbitants

Quand on a besoin de financer des réparations sur sa voiture, on peut être tenté de se tourner vers le mini crédit. Certains établissements spécialisés (Cashper, Finfrog, Floa bank, Lydia, Bling…) promettent de petites sommes, disponibles immédiatement. Il ne s’agit pas d’un crédit auto rapide à proprement parler, puisque ces prêts sont remboursés en moins de 90 jours et échappent ainsi à la réglementation sur le crédit à la consommation.

Présentés parfois comme des avances sur salaire, ces mini crédits doivent être utilisés avec précaution. Les taux pratiqués sont très élevés et approchent du taux d’usure (environ 20%). Le consommateur ne s’en rend pas compte, mais les intérêts facturés sont exorbitants au regard de la somme empruntée.

L’ACPR recommande la prudence

L’ACPR s’est récemment prononcé sur le sujet. Elle incite les consommateurs à rester très prudents avant d’emprunter une somme inférieure à 1 000€ à ses établissements spécialisés dans le mini prêt.

Les frais de toutes natures réglés par les souscripteurs de ces prêts pour obtenir les sommes promises dans les conditions annoncées, en ce compris de façon « accélérée », doivent respecter les limites fixées par la prohibition de l’usure.

Ce qui est reproché à ces organismes, c’est de facturer des services complémentaires pour faire grimper les frais. Or ces derniers ne sont pas pris en compte dans le taux TAEG (taux annuel effectif global). L’association UFC Que-Choisir les accuse notamment de pratiquer des taux supérieurs au taux d’usure (le maximum légal). Les spécialistes du mini crédit contestent tout abus, car ces services sont pour eux additionnels.

Conclusion, pour payer les réparations de sa voiture, il vaut mieux passer par un petit crédit auto. Ce dernier peut prendre la forme d’un crédit renouvelable qui permet d’emprunter un montant inférieur entre 500€ et 4 000€ sans échapper au cadre légal du crédit à la consommation.

>> A lire aussi : le prêt personnel sans justificatif

Rédigé par Noemie Verbaere
Le 15/05/2022
Modifié le 24/05/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.