Crédit auto ou paiement comptant : faut-il payer cash ?

crédit auto ou paiement comptantLorsque l’on a pour projet d’acquérir une voiture, neuve ou d’occasion, il arrive fréquemment d’hésiter entre le crédit auto ou le paiement comptant, en tout cas quand on le peut. Payer son véhicule cash, bonne ou mauvaise idée ? La question est-elle la même pour une voiture d’occasion ? Le crédit auto est-il préférable en concession et le payant comptant entre particuliers ? Souvent, les avis sont partagés. Il y a des avantages et des inconvénients des deux côtés. 

► Meilleur crédit auto : accéder au classement

Les avantages du crédit auto par rapport au paiement comptant

  • L’accès à l’achat d’un véhicule devient possible quand on a pas d’épargne.
  • Le client garde une épargne en cas d’imprévus.
  • L’épargne du client continue à rapporter des intérêts.

Payer cash, tout le monde ne peut pas se le permettre. Le crédit auto offre aux foyers qui n’ont pas les moyens de sortir 15 000€ la possibilité d’acheter le véhicule dont ils ont besoin. On peut également s’offrir une voiture mieux équipée. Quant à ceux qui disposent de la somme nécessaire, le crédit auto pas cher (les taux sont assez bas, notamment chez les organismes de crédit en ligne) permet de conserver une épargne en cas de coup dur, et de la faire fructifier. Au lieu de puiser dans ses réserves, le client qui souscrit un crédit amortissable remboursera des mensualités pendant une période définie par le contrat (36 mois, 48 mois…), en fonction de sa capacité de remboursement.

Il est toujours plus sécuritaire de conserver de l’épargne pour faire face à certains aléas : licenciement, dépenses imprévues, etc. Nous ne pouvons que déconseiller d’engager l’intégralité de ses économies dans l’achat d’un véhicule.

Un avantage pour la revente ?

crédit auto ou paiement comptantLe crédit auto peut être affecté ou non à l’achat du véhicule. Si le client a opté pour un prêt personnel (le contrat n’est pas affecté à l’achat d’une voiture), crédit auto ou paiement comptant, il n’y a aucune différence à la revente. Le client est libre de revendre son véhicule et de continuer à rembourser son prêt.

En revanche, si le crédit est affecté à l’achat du véhicule (c’est le cas par exemple des crédits de la DIAC, filiale financière de Renault), la revente n’est pas toujours possible. La voiture est juridiquement gagée. Pour se protéger, l’organisme peut en effet saisir le véhicule. Il faut donc vérifier les termes de son contrat avant d’envisager une revente. En outre, si celle-ci est acceptée par l’organisme, le client n’aura pas d’autre choix que de solder le reste de son crédit. Le paiement comptant ou le choix d’un crédit auto non affecté offre donc plus de souplesse.

Crédit auto ou paiement comptant : les inconvénients de l’achat à crédit

  • Le crédit a un coût et doit être remboursé. 
  • La souscription d’un crédit fait grimper le taux d’endettement du client.
  • Pas toujours la possibilité de revendre quand on le souhaite.

Le principal inconvénient du crédit auto, c’est qu’il a un coût. L’organisme de crédit avance de l’argent à son client. En échange, celui-ci doit verser des intérêts. Il est soumis à un taux TAEG qui comprend tous les frais du crédit. Il déboursera donc davantage que le prix de la voiture.

De plus, le crédit auto, contrairement au paiement comptant, fait grimper le taux d’endettement du ménage. Il faut donc bien vérifier sa capacité de remboursement avant de s’engager.

Ceci étant dit, les taux de crédit auto ne sont pas très élevés. On peut aussi considérer qu’il est préférable de faire fructifier son épargne. Sur ce point, les avis divergent. Les organismes de crédit ou les concessionnaires n’ont-ils pas intérêt à présenter le crédit comme la solution la plus avantageuse ? Qu’en est-il réellement ? Nous avons effectué quelques calculs rapides pour permettre au client de se forger sa propre opinion.

Paiement comptant ou crédit auto : qui est (vraiment) le moins cher

Il est difficile de déterminer qui du paiement comptant ou du crédit auto est le moins cher. Beaucoup de paramètres doivent être pris en compte. Nous avons néanmoins décidé de proposer une piste de réflexion que chacun pourra s’approprier.

Exemple pour l’achat d’un véhicule de 10 000€

Prenons l’achat d’une voiture de 10 000€ sur 48 mois. À date (mise à jour datant du mois de septembre 2021), le meilleur crédit auto affiche un taux TAEG à 2,99%. Les mensualités seront de 221,12€. Le coût total du crédit étant de 613,76€, le client déboursera en tout 10 613,76€ pour l’achat de son véhicule.

En parallèle, il possède 10 000€ placés sur un livret A, placement souvent privilégié par les Français (0,75% d’intérêt). Sur 48 mois, ces 10 000€ lui rapporteront 300€. La recette de l’épargne permet de ramener le coût du véhicule à 10 313,76€.

Maintenant, si, au lieu du crédit auto, le client réalise un paiement comptant. Au bout des quatre ans, son épargne ayant été amputée de 10 000€, il constatera un manque à gagner de 300€. Si on considère cela comme un coût inhérent au crédit, le véhicule lui aura coûter 10 300€.

Conclusion : que privilégier entre crédit auto et paiement comptant ?

Crédit auto ou paiement comptant ? Finalement, dans cet exemple de crédit auto sur 48 mois, cela ne change pas grand chose financièrement pour le client. Dans ce cas, autant conserver son épargne pour ne pas se retrouver en difficulté en cas d’imprévu.

Il faut aussi noter que nous avons volontairement réalisé ce calcul avec un placement peu rémunérateur. Quand on dispose de placements avec des taux d’intérêt plus élevés, mieux vaut laisser son argent là où il est, où il continuera de fructifier. Parallèlement, nous conseillons d’utiliser un comparateur afin d’être certain d’obtenir le taux le plus bas du marché.

► Crédit auto : accéder à notre comparatif des meilleurs taux

Dans quels cas privilégier le paiement comptant au crédit auto ?

Le choix de payer cash ou non dépend beaucoup du client et de ses habitudes. Certaines personnes n’envisagent pas de souscrire un crédit à la consommation et préféreront toujours payer comptant. Pour d’autres, c’est l’inverse. Voici néanmoins quelques situations concrètes qui méritent discussion.

J’achète une voiture en concession

crédit auto ou paiement comptantUn concessionnaire peut vous vendre une voiture neuve ou d’occasion. Dans les deux cas, il propose souvent un crédit pour financer l’achat du véhicule. Les grands constructeurs automobiles possèdent leurs propres sociétés financières. Chez Peugeot, par exemple, on vous vendra un prêt de chez Credipar.

Si vous êtes dans cette situation, il est important de comparer le taux qu’on vous propose à celui des autres organismes de crédit. En effet, en concession, ils sont généralement plus élevés. Parfois, il peut y avoir des promotions intéressantes, mais il faut néanmoins se méfier des offres trop alléchantes. Le fameux prêt à taux zéro, qui semble irréprochable de prime abord, cache parfois un coût élevé du véhicule. Dans certains cas, le client gagnerait davantage à négocier le prix de sa voiture, plutôt que d’accepter ce genre de promotion.

J’achète une voiture neuve

Plus chère, une voiture neuve est plus difficile à payer cash. Il faut vraiment avoir une épargne confortable pour envisager cette option.

La particularité d’une voiture neuve c’est qu’elle est souvent financée par un crédit affecté à l’achat du véhicule. L’acheteur doit fournir un bon de commande, afin de justifier son achat. Il ne touchera pas l’argent de son crédit. Celui-ci est envoyé directement par l’organisme au vendeur.

L’avantage de ce financement est qu’il offre au client une certaine sécurité. Le crédit n’est débloqué que s’il reçoit effectivement la voiture. En cas d’annulation, le contrat de crédit est rompu.

J’achète une voiture à un particulier

Paiement comptant ou crédit auto quand on achète une voiture d’occasion à un particulier ? Dans ce cas, on va devoir réaliser un crédit auto sans justificatif : il s’agira donc d’un prêt personnel. Cette fois, le client reçoit directement l’argent de l’organisme et il peut l’employer comme il le souhaite. L’avantage, c’est que ce financement peut aussi servir à payer l’entretien ou des réparations.

La probabilité pour qu’un véhicule d’occasion tombe en panne est plus grande. Le crédit auto, par rapport au paiement comptant, peut donc permettre d’anticiper d’éventuelles dépenses ultérieures. Si toute l’épargne du client est déjà passée dans l’achat, il pourrait bien se retrouver en difficulté s’il devait réaliser des réparations qui n’étaient pas prévues.

L’inconvénient du prêt personnel (non affecté à l’achat de la voiture) est qu’il devra être remboursé, même si la vente n’aboutit pas. Il faut donc rester prudent lors de la transaction et ne signer son contrat de crédit que lorsque la vente est bien engagée.

Rédigé par Noemie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *