T1 2022 : forte hausse de production de crédits à la consommation

crédit consommation en hausseSelon l’Association des sociétés financières (ASF), la production de crédits à la consommation a connu un bond de 9,2% au cours du premier trimestre 2022 par rapport à la même période l’an dernier. Si l’on compare à l’année 2019, la hausse se situe à hauteur de 10,5%. L’augmentation des prix joue un rôle important dans cette hausse des prêts à la consommation.

►Accéder au comparatif des taux de crédit auto

Une hausse importante des crédits à la consommation

Les banques et les établissements spécialisés ont accordé 11,8 milliards d’euros de crédits à la consommation entre le 1er janvier et le 31 mars 2022. La hausse de production de crédits est de 8,8% par rapport à la même période l’an dernier (10,8 milliards).

>>Lire notre article sur le meilleur crédit auto.

Parmi ces différents crédits, les petits emprunts sont très sollicités par les Français. En effet, 20% des prêts octroyés sont de moins de 5 000€, et 22% se situent entre 5 000€ et 10 000€.

La hausse varie entre les différents types de prêt à la consommation

Bien que dans l’ensemble, la production des crédits à la consommation a fortement augmenté, il existe certaines disparités entre les différentes catégories de prêt. Par exemple, les emprunts liés à l’achat d’un véhicule ont diminué. Pour un crédit auto neuve, la diminution est de 18,3%, et du côté de l’occasion, de 4,3%. La pénurie fait aussi son effet…

Certaines autres catégories de crédits connaissent, quant à elles, de fortes progressions sur le premier trimestre 2022. Le prêt personnel, qui est un crédit non affecté, a généré 3,54 milliards, autrement dit +16,1% en un an et +8,3% si l’on compare à la même période en 2019. Pour ce qui est du crédit renouvelable : 2,23 milliards ont été générés. Cela correspond à une augmentation de 13,9% par rapport à l’année dernière.

>Accéder aux chiffres détaillés de l’ASF

Pas d’incidence sur le surendettement

Malgré cette forte augmentation de production de crédits à la consommation, aucun impact n’est constaté sur le surendettement. Loin de là, les chiffres publiés par la Banque de France montrent même une baisse de 13% entre le premier trimestre 2022 et le premier trimestre 2021. Au total, les dossiers déposés concernant le surendettement étaient de 39 113 de janvier à avril 2022. En 2021, sur la même période, 45 000 dossiers étaient déposés.

Il faut toutefois rester vigilant. Même si le surendettement diminue, il est de plus en plus difficile pour certains ménages de rembourser leurs crédits. Environ 190 000 d’entre eux ont eu des difficultés à s’acquitter de leur emprunt au cours de ce premier trimestre. Cela correspond à 15% de plus que sur la même période l’an dernier, selon la Banque de France.

► ACCEDER A NOTRE COMPARATEUR DE CREDIT EN LIGNE

Rédigé par Maureen Barbin
Le 10/08/2022
Modifié le 16/08/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.