La mise en place des ZFE remise en cause ?

ZFELe gouvernement n’a pas obtenu la majorité aux élections législatives. Il est difficile pour les différents partis de collaborer, et certains projets pourraient être remis en cause. Récemment, un débat s’installe concernant la mise en place des 43 zones à faible émission d’ici 2024. Ce projet pourrait ne jamais voir le jour. 

►Accéder au comparatif des taux de crédit auto

Le débat sur les ZFE est relancé

Le projet actuel de la mise en place de 43 ZFE en France d’ici 2024 divise le gouvernement. Ce sujet suscitait déjà de nombreux débats lors de la campagne présidentielle. Déjà mises en places dans quelques villes françaises, les ZFE sont supposées protéger les habitants de la pollution de l’air émise par les véhicules. Dans ce périmètre à faible émission, seuls les véhicules les moins polluants ont le droit de circuler. Ce sont les communes qui définissent les périodes où la circulation est restreinte, les véhicules concernés ainsi que le niveau minimum Crit’Air pour pouvoir circuler.

Un projet qui inquiète de nombreux automobilistes. Ces derniers vont devoir trouver une solution pour pouvoir circuler quotidiennement au sein de leur ville en très peu de temps. Nombreux sont ceux qui se renseignent déjà sur la manière de trouver le meilleur taux de crédit auto pour l’achat d’un véhicule vert.

« Une mesure irresponsable »

Selon Mélenchon (LFI), cette mesure est un « séparatisme social ». Quant à Marine Le Pen (RN), elle estime qu’interdire les véhicules diesel ou ceux qui sont trop anciens au sein d’une grande ville est une « infâmie ».

Mais ces partis n’étaient pas les seuls à s’indigner face à cette mesure. Quelques mois auparavant, Xavier-Bertrand, porte-parole de Valérie Pécresse, énonçait qu’interdire les voitures diesel dans certaines villes françaises « nous mènerait vers les gilets jaunes puissance 10. »

En effet, à moins de trouver un bon taux pour financer une voiture électrique, de nombreux Français n’auront pas la possibilité de changer de véhicule. Ils se retrouveront sans solution et ne pourront plus circuler en ville.

► Accéder à notre comparateur de crédit en ligne

>>Lire notre article sur le crédit Citroën électrique

Rédigé par Maureen Barbin
Le 20/07/2022
Modifié le 17/08/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.