Le marché de l’automobile est-il en danger ?

marché de l'automobileAprès avoir subi la crise de la Covid-19 en mars 2020, le marché de l’automobile se retrouve à nouveau en difficulté. Une chute de 17% des immatriculations de véhicules neufs a été enregistrée par rapport à 2021. Cette dépréciation, bien que non récente, est principalement lié à un problème industriel, mais ce n’est pas pour autant la seule raison. 

► Accéder au classement des meilleurs taux de crédit auto

Une période difficile

Depuis janvier 2022, seulement 365 000 véhicules neufs sont immatriculés selon la Plate-forme Automobile. C’est 17% de moins que l’année précédente. De plus, l’observatoire Cetelem (>> voir le crédit auto cetelem) a récemment publié des chiffres indiquant que 2,5% des Français ont acheté un véhicule neuf en 2021, contre 7% en 1990. Le marché de l’automobile n’avait pas subi une telle chute depuis mars 2020.

Durant la pandémie, seul les ventes de véhicules d’occasion ont réussi à se stabiliser. Elles ont même totalement dépassé la vente de véhicules neufs en 2021. En effet, l’année dernière, 6 millions de véhicules d’occasion ont été vendus contre 1,6 millions pour les véhicules neufs. Mais cette fois-ci, les véhicules d’occasion ne passent pas au travers de cette crise, et voient leur taux de vente diminuer. La baisse de la vente des voitures neuves a une répercussion directe sur la vente des voitures d’occasion. Ces dernières ont d’ailleurs atteint un repli de 14% en mars 2022.

Le ralentissement étant considérable, le secteur de l’automobile suscitent de nombreuses inquiétudes.

Les causes

La pénurie de semi conducteurs qui persiste depuis la crise sanitaire est la principale cause de cette crise. Les délais sont beaucoup plus long pour les clients souhaitant acheter une voiture. A cela s’ajoute l’invasion des Russes en Ukraine. En effet, l’Ukraine étant l’un des principaux fournisseurs de faisceaux de câbles, de nouvelles pénuries s’installent.

L’augmentation du coût des véhicules n’arrange pas les choses. Les prix ont presque triplé en 30 ans : il est de plus en plus difficile pour les français de se procurer une voiture neuve. Désormais, il est possible que les clients se tournent vers d’autres options pour financer leur véhicule telles qu’un crédit LOA.

Plus récemment, la hausse du carburant a également influencé la baisse des ventes de voiture. Pour pallier à ça, l’achat d’un véhicule hybride est une bonne solution, mais les prix ne sont pas accessibles à tous les Français. L’idéal dans ce cas est de comparer les différentes offres de crédit pour une voiture électrique. En trouvant un taux adapté à votre situation, l’achat d’un véhicule de ce type pourra être lissé sur plusieurs années.

Rédigé par Maureen Barbin
Le 15/04/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.